• Entreprendre,  Etre soi-même,  Kiffer

    Non, je n’ai pas réalisé mes 40 rêves avant mes 40 ans…

    Nous y voilà. Enfin, surtout m’y voilà. Je suis à quelques jours de souffler mes 40 bougies. Quand je regarde le chemin parcouru depuis ce premier billet “40 choses à faire avant mes 40 ans“, je dirais rapidement que je n’ai pas besoin de relire cette liste pour me dire que je n’ai pas coché toutes les cases, c’est certain ! Mais avoir posé là par écrit quelques objectifs il y a quelques mois, m’a mise en mouvement, c’est évident ! Et c’est plutôt avec un sentiment d’avoir fait des pas de géants en presque deux ans que j’aborde cet anniversaire ! Et je n’ai peut-être pas réalisé mes 40 rêves, mais il y a en quelques uns de coché et sans doute les plus importants à mes yeux ! La vie s’est quand même chargée de mettre quelques embuches sur mon chemin – sinon c’était trop facile-… Ou je…

  • Non classé

    Il n’y a pas mort d’homme !

    Que cette expression m’exaspère au plus haut point ! Et qu’est-ce qu’on peut encore tellement l’entendre ! Petit florilège ! Une remarque un peu sexiste à ma collègue de bureau ; ça va… Il n’y a pas mort d’homme ! Crier tous les soirs sur mon enfant, et le brusquer parfois pour qu’il fasse ce que je lui demande de faire ; ça va… Il n’y a pas mort d’homme, nos parents le faisaient aussi ! Demander à un patient de se mettre torse nu pour que écouter son cœur avec un stéthoscope, alors que cela peut être très bien fait autrement ; ça va… Il n’y a pas mort d’homme ! Oublier de demander à un enfant de son entourage s’il est d’accord pour qu’on l’embrasse ou le prenne sur ses genoux ! Mais ça va… Il n’y a pas mort d’homme, et puis il est tellement mignon !…

  • Non classé

    Peut-on vraiment se connaître soi-même sur le bout des doigts ?

    C’est souvent sous ma douche, en même temps que l’eau chaude me tombe dessus, que mon cerveau me sort des trucs de je ne sais où. Parfois aidée par les podcasts que j’écoute le matin. La dernière réflexion en date c’est celle-ci : “La connaissance de soi c’est encore un concept pour te faire culpabiliser encore plus de ne pas être heureux, et de te faire miroiter que tu ne pourras être heureux que lorsque tu te connaîtras ! Comme si se connaître c’était le Graal, la clé du bonheur et de l’épanouissement ! “ Cette semaine, j’ai écouté l’épisode du Podcast “Histoire de Succès” avec Fabien Olicard, le mentaliste. Fabrice Florent, le podcasteur, lui pose un moment la question “à quel pourcentage de connaissance de toi penses-tu être ?”. L’invité répond je crois “soixante-quinze pour cent”. Fabrice Florent enchaîne en lui demandant s’il ne pensait pas que c’était une…

  • Entreprendre,  Etre soi-même,  Lire et s'instruire,  Où cours-je ?,  Réfléchir,  Transitionner

    Comme un poids en moins

    Et soudain à la page quatre vingt-trois du livre Multipotentiels de Frédérique Genicot, qui m’est tombé dessus “par hasard” (ah bon le hasard existe vraiment ?!) dans les rayons d’un grand magasin culturel, je me suis effondrée en pleurs. C’est lors de la lecture de cette page quatre vingt-trois, que tout à coup la prise de conscience rapidement verbalisée dans le cabinet de ma psy quelques jours plus tôt, s’est incarnée émotionnellement dans un torrent de larmes venant de quelques part du fond de mes tripes, comme si elles étaient là depuis très longtemps cherchant en vain l’issue pour sortir. J’ai toujours vu ma vie professionnelle non-linéaire comme une somme d’échec et que c’est violent, lourd et toxique de porter en soi l’échec comme cela depuis presque vingt ans – surtout quand c’est inconscient. Mais non, changer de métier tous les deux/trois ans avoir de multiples centres d’intérêts, s’ennuyer aussi…

  • Eduquer,  Etre soi-même,  Lire et s'instruire,  Militer,  Transitionner

    Ahimsa

    Quand j’ai choisi ce titre, la petite fille espiègle en moi a répliqué : “A tes souhaits ! ” puis s’est mise à chanter “Ahimsa Ahimsa, écoute-moi !” (pour ceux qui ont la référence…) Mais j’ai eu beau retourner la question dans les tous les sens, je n’ai trouvé que ce titre-là pour ce billet. Aucun autre mot, ou aucune expression ne me sont parus aussi forts et aussi énigmatique que celui -là – car je cherche toujours à vous donner envie d’en savoir plus quand je choisi un titre de billet forcément. Ce mot Sanskri qui signifie “Respect du Vivant” me semble être le seul qui puisse traduire mon état d’esprit du moment. En occident on a traduit ce mot par les termes de bienveillance ou de non-violence. Gandhi et le Dalaï-Lama sont de ceux, parmi tant d’autres, qui ont œuvré à diffuser cet esprit Ahimsa. J’ai découvert ces…

  • Eduquer,  Etre soi-même,  Militer,  Où cours-je ?,  Transitionner

    J’ai rencontré une petite fille blessée

    A l’occasion de la 18ème journée contre les violences éducatives ordinaires* (voir en fin d’article la définition et les liens utiles) qui se déroule ce vendredi 30 avril, j’avais envie de contribuer à faire connaître cette réalité et l’impact que cela a sur notre société à travers nos parcours individuels en vous racontant l’histoire d’une petite fille. Pour cette raison, il peut être fort en émotions puisqu’il aborde une réalité douloureuse partagée par un grand nombre d’entre nous. Si vous ne vous sentez pas de le lire, si vous vous sentez vulnérable ou que ça provoque en vous de la gêne à l’évocation du thème des blessures d’enfance, des violences éducatives ordinaires, sans doute que ce billet n’est pas pour vous, pour le moment. Je ne vous en voudrais pas de passer votre chemin ! Si vous vous sentez appelé à le lire… la petite fille dont je vais vous…

  • Etre soi-même,  Où cours-je ?

    Pas mon genre !

    Ces temps-ci, la question du genre s’est largement invitée dans le bordel qui me sert de cerveau en ce moment. Certain.e.s de mes proches sont directement concerné.e.s par le sujet et par ricochet, cela me fait pas mal réfléchir sur moi aussi, ce que ce sujet réveille en moi, ce qu’il me fait prendre conscience… Je progresse sur la compréhension du sujet, et le documentaire La Révolution du Genre de Martin Weil (le seul qui à mon avis explique le sujet avec sérieux et avec une multitude de témoignages intéressants, les autres ne valent pas le coup) m’a bien fait avancée dans mon appréhension de la problématique, et on m’a recommandé “Petite Fille” (produit par Arte) que je n’ai pas encore vu mais qui ne traite a priori que du sujet de la transidentité. Je ne prétends pas vous donner dans ce billet des explications précises et scientifiques, psychologiques ou…

  • Etre soi-même,  Journal d'un confinement,  Où cours-je ?

    Comme Bip bip et le coyote

    Ouh là là, je ne peux pas reprendre l’écriture sur ce blog, sans constater que depuis le 31 décembre, je n’ai posé aucun mot par ici. Ces dernières semaines ont été compliquées, et le peu que j’ai écrit, je l’ai écrit pour moi uniquement, avec un stylo, dans un bon vieux carnet. Plus intime. Ce n’était pas pour être lue. Car même si je peux paraître parfois impudique ici, j’ai tout de même de la pudeur, et je ne pouvais pas raconter ce qui m’animait intérieurement ici, même si peut-être que je le ferais plus en détail un jour… car je sais pour l’avoir expérimenté moi-même, que les mots des autres peuvent tellement aider. Pour ma part, et pour expliquer tout de même un peu ce qui m’est arrivé, je me suis retrouvée comme le coyote dans Bip Bip et le Coyote. Après avoir vécu un déménagement professionnel en septembre,…

  • Journal d'un confinement,  Où cours-je ?

    No comment

    Cette image trouvée sur les réseaux sociaux pourrais résumer ainsi la fin de cette année 2020. Mais finalement No Comment aussi. Mon silence ici veut tout dire. C’est pas que je n’ai pas eu le temps. Mais je n’ai pas eu l’énergie. J’ai vécu le mois de décembre comme un smartphone toujours à 3% de batterie, tu sais le taux de charge qui te fait craindre qu’il lâche à tout moment, mais qui te laisse le loisir de continuer à passer les appels urgents si besoin quand tu ne peux le recharger que de court instants genre dans ta voiture, puisque tu n’as pas ton chargeur secteur avec toi. Depuis début décembre, je me suis rechargée comme j’ai pu, comme on biberonne un smartphone à coup de trop nombreux cafés, de chocolat, de rapides douches brûlantes pour tenter de réveiller mon enveloppe corporelle trop épuisée. De toute cette année pourrie,…

  • Non classé

    Un peu de lumière [Confinement S02 – Ep04]

    Troisième et quatrième semaine de confinement. On prends les même et on recommence. Boulot bof. Moral bof. Ambiance bof. Seule la météo nous a offert quelques belles journées, j’ai profité de belles lumières du matin en partant au boulot, et ça, ça fait vraiment du bien ! Mais ça y est, quand je sors du boulot le soir, il fait nuit et ça, j’aime vraiment pas ! Mais heureusement, quelques rayons de soleil sont venus illuminer ma semaine. Déjà, sur le front de l’épidémie, ça va mieux, les commerces non essentiels on réouvert et ça… et ben, ça fait du bien de le savoir quand même c’est bête, mais on ne peut pas nier l’influence de ce genre de nouvelles sur le moral. Cela donnait une perspective bien plus “heureuse” que début novembre. Bref, de ce côté là les nouvelles sont encourageantes. Même si c’est pas gagné, et si la…